(InterAfrique) À l’occasion de l’ouverture de la 5e session régionale de l’École citoyenne et politique de Yaoundé (Cameroun), le 17 octobre 2016, l’OIF a soutenu l’organisation d’un événement célébrant la mémoire de Geoffrey Alain Dieudonné, expert francophone et fonctionnaire au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tué en novembre 2015 lors de la prise d’otage de l’hôtel Radisson Blu à Bamako (Mali).

premiere_pierre

Cette célébration, organisée en partenariat avec le Réseau des Écoles citoyennes et politiques d’Afrique centrale (RECPAC), a honoré la mémoire de Geoffrey Alain Dieudonné et souligné l’engagement de tous ceux qui œuvrent pour la promotion de la paix et du dialogue entre les peuples. Le Président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, M. Philippe Courard, également présent à Yaoundé, a posé la première pierre d’un Centre de recherche et d’information documentaire qui portera le nom de Geoffrey Alain Dieudonné. Lors de cet événement, suscité par la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean était représentée par son Conseiller spécial, Jacques Bilodeau.

session-politique

A l’issue de cet hommage s’est ouverte la 5ème session de l’École citoyenne et politique de Yaoundé qui a réuni, jusqu’au 20 octobre 2016, 80 participants issus de partis politiques, d’administrations publiques, d’organisations de la société civile et du monde universitaire d’Afrique subsaharienne. Cette session, consacrée à la « citoyenneté et la prévention des crises et conflits en Afrique », a permis d’ouvrir un débat sur le rôle du citoyen dans la promotion de la paix.

L’OIF, qui appuie la création d’Écoles politiques sur le continent africain, a ainsi soutenu l’École citoyenne et politique de Yaoundé depuis sa création en 2013 et participe à l’organisation de sa session annuelle.

LAISSER