Tres loin de notre culture africaine ou francophone,la pharmacie américaine s’apparente à un petit supermarché où on peut trouver plein de choses: des médicaments, des magazines, du maquillage, de la nourriture pour animaux, etc.

pharmacie-americaine

alors Pourquoi les pharmacies aux US ressemble t’il à des supermachés ? 

« En Amérique les pharmacies ressemblent à des supermarchés, et c’est lié à notre histoire et notre culture » , résume Gregory Higby, chercheur à l’Institut d’histoire de la pharmacie à l’université de Wisconsin-Madison. Tout commence à l’époque coloniale. « A ce moment-là les médicaments arrivaient par bateau directement de Grande-Bretagne, et le pharmacien récupérait dans la même cargaison tous les produits liés à son activité comme les herbes médicinales, les épices, mais aussi du matériel médical ».

Autre explication historique : « Dans la plupart des petites villes, la pharmacie était le principal si ce n’est l’unique commerce et l’officine tenait naturellement le rôle d’épicerie », poursuit l’expert.

Les « drugstores » se sont développés, mais ont conservé cet usage mixte. Aujourd’hui, la pharmacie est plus que jamais un commerce de proximité où on trouve l’essentiel. Y compris de l’alcool et de la junk food. Impensable en Europe. « Mon grand-père était pharmacien et il vendait déjà des cigares et du whiskey », se souvient l’historien.

CVS par exemple,commercialise des médicaments sous ordonnance ainsi qu’une large gamme de marchandises générales :des produits de beauté,des cosmétiques, des services de tirage de photos,des articles saisonniers,des cartes de vœux,des aliments et de l’alcool…

target-shopping

Aujourd’hui, l’Association nationale des pharmaciens condamne la vente de tabac et d’alcool mais les grands groupes qui possèdent la plupart des pharmacies refusent d’entendre parler de santé publique. « Le gouvernement fédéral ne se risquera pas non plus à légiférer au nom des libertés individuelles. Les Américains n’aiment pas qu’on leur dise ce qui est bon ou pas pour eux », se lamente Gregory Higby.

Cependant,CVS,l’une des principales chaînes de pharmacies américaines a cessé de vendre du tabac dans ses quelque 7700 magasins.

«C’est officiel! Toutes les pharmacies CVS ne vendent plus de tabac à partir du 3 septembre», écrit dans un communiqué le groupe qui s’est désormais rebaptisé CVS Health (CVS santé). Une décision saluée à l’époque par Barack Obama.

«La décision de CVS va non seulement aider les Américains à travers le pays à arrêter de fumer mais également à garantir que les familles se rendant dans leurs pharmacies puissent obtenir les informations et les conseils dont ils ont besoin pour mener des vies saines», a réagi dans un communiqué le porte-parole de la Maison-Blanche Josh Earnest.

Cela «peut contribuer à faire baisser les coûts de l’assurance-maladie», a-t-il ajouté.

LAISSER