(InterAfrique)-L’international ivoirien, Emmanuel Éboué 32 ans est privé de club après une suspension prononcée par la FIFA en 2015. Dépressif, l’ancien sociétaire de Galatasaray a déjà envisager de se donner la mort.

En conflit avec son agent Sébastien Boisseau a qu’il devait environ 1 million de dollars pour son transfert d’Arsenal au club turc de Galatasaray, Emmanuel Éboué s’est vu interdit de toute activité liée au ballon rond pendant 12 mois. C’est au quotidien britannique The Telegraph que l’Ivoirien s’est confié sur une période difficile de sa vie.

Contrat avec Sunderland
Son contrat avec le club anglais de Sunderland n’aura duré que 22 jours. Le club a finalement rompu l’accord avec Emmanuel Éboué suite à la décision finale de la Fifa. Sans club, Éboué sombre dans une dépression. Il confie qu’accompagner son fils au centre d’entraînement d’Arsenal est une épreuve, surtout lorsque des questions lui sont posées sur son avenir.

Son dernier soutien : sa famille
‘‘Il arrive régulièrement que je n‘éprouve pas l’envie de me lever du lit, un jour, je voulais me tuer. Je reste fort pour ma famille, mais si j‘étais seul, je ne sais pas ce qui aurait pu se passer ‘’ Emmanuel Éboué passe le plus clair de son temps à lire la Bible où il retrouve le réconfort mentalement, mais se plaint d’avoir été oublié par ses pairs.

Fédération, anciens coéquipiers : pas de signe
Celui qui a porté à 79 reprises les couleurs de l‘équipe nationale ivoirienne ne retrouve plus ses alliés d’antan. S’il reconnaît les soutiens de Didier Drogba et de Ndri Romaric, Emmanuel Éboué s‘étonne du silence de son ami Kolo Touré et de la fédération ivoirienne de football.

Le grand retour
Sa suspension s’achève en mars 2017, nul doute qu’Emmanuel Éboué rechaussera les crampons, pour l’heure il s’entraîne avec le club amateur d’Enfield Town pour préparer son grand retour.

 

LAISSER