Face à la difficulté de trouver un emploi à Cotonou, la capitale du Bénin, Philippe et Ulrich, deux frères d’origine modeste, ont décidé de créer leur propre entreprise de distribution de jus de fruits après leur formation universitaire. Aujourd’hui, ils emploient deux salariés et envisagent d’étendre leurs activités.

Philippe, 30 ans, est titulaire d’une licence en mécanique industrielle. « J’ai eu beaucoup de difficultés à trouver un emploi, et je ne voulais plus vivre ce calvaire» dit-il. Son frère Ulrich, ingénieur agronome de formation, était sans emploi : « Le projet dont j’étais responsable a pris fin et j’ai décidé de m’associer à Philippe pour faire de la transformation agroalimentaire avec la production de jus de fruits », explique-t-il.


A retenir

  • Seuls 33% des jeunes de 15 à 35 ans ont un emploi rémunéré, alors qu’ils représentent environ 60% de la population
  • 9 centres sont localisés dans les principales communes du Bénin et ont déjà touché plus de 100 000 bénéficiaires dont environ 5000 jeunes formés.
  • Plus de 1000 plans d’affaires ont été élaborés dont environ 300 déjà financés

Au Bénin, plus de 100 000 jeunes diplômés se retrouvent chaque année sur le marché du travail, face à une offre d’emploi limitée. Seuls 33% des jeunes de 15 à 35 ans ont un emploi rémunéré, alors qu’ils représentent environ 60% de la population. Le sous-emploi concerne actuellement 80% de la population du Bénin, et l’instabilité des revenus a fait grimper le taux de la pauvreté à 35,2 % en 2009 contre 28,5 % en 2002.

« Pour résorber le problème du chômage et du sous emploi, le pays devrait créer plus de 110 000 emplois en moyenne par an au cours de la période allant de 2000 à 2015 », souligne Nardos Bekele-Thomas, Représentant Résident du PNUD au Bénin.

Pour faire face à cette situation, le PNUD et le Gouvernement du Bénin ont mis en œuvre le projet ’Business Promotion Center’,  qui a pour but de former et conseiller de jeunes entrepreneurs, notamment en milieu rural, afin qu’ils participent à la création d’emplois et de génération de revenus dans leurs localités.

Doté d’une enveloppe financière de 2 millions de $, le projet est mis en œuvre par le Ministère de la Microfinance, de l’Emploi des Jeunes et des Femmes à travers l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE). Neuf centres sont localisés dans les  principales communes du Bénin et ont déjà touché plus de 100.000 bénéficiaires dont environ 5000 jeunes formés sur divers modules en entreprenariat, 20.175 promoteurs accompagnés, plus de 1000 plans d’affaires élaborés dont environ 300 déjà financés.

Philippe et Ulrich, ainsi qu’une trentaine de jeunes entrepreneurs, ont ainsi suivi une formation dans les domaines de la créativité, de l’innovation, de l’entrepreneuriat et du leadership pour renforcer leurs capacités. « La formation m’a renforcé dans mon ambition d’entreprendre», confie Ulrich.

Les deux frères ont pu concrétiser leur rêve et monter leur propre entreprise. Ils envisagent maintenant de passer d’une production artisanale à une production semi-industrielle et leur plan d’affaires, d’un montant de 2 millions de Francs CFA (environ 3,800 dollars EU), est sur le point d’être financé par une banque locale.

LAISSER