C‘était l’unique film africain en compétition, ‘‘Félicité’‘ raconte l’histoire d’une chanteuse de bar à Kinshasa se battant pour son fils. Le film a remporté samedi le Grand prix du Jury.

« C’est un film sur nous, le peuple, nous sommes beaux, nous pouvons aimer ce que nous sommes », a lancé lors de la remise du prix son réalisateur, Alain Gomis.

Le franco-sénégalais était déjà venu à Berlin en 2012 avec son film ‘‘Tey’‘ (Aujourd’hui).

Dans ce quatrième film à son actif, le réalisateur, fait le portrait d’une mère courageuse. Après son travail de chanteuse dans un bar de Kinshasa (RDC) tente tout ce qu’elle peut pour amasser la somme nécessaire pour l’opération de son fils victime d’un accident.

« C‘était difficile de faire ce film. Ça été une année difficile en RDC », avoue le réalisateur, évoquant les élections qui devraient avoir lieu dans le pays.

Le film produit en partie par la France et le Sénégal sera aussi en compétition au Fespaco, le festival panafricain du cinéma qui se tient fin février à Ouagadougou.

« Je vois arriver une génération de réalisateurs qui n’a jamais été au cinéma, car il n’y a plus de cinémas », sur le continent africain, a déploré Alain Gomis.

LAISSER