(InterAfrique)- Cinq brillantes scientifiques africaines récompensées par l’Union africaine pour leurs réalisations et les conclusions de leurs recherches. Venues des différentes régions africaines hormis du centre, elles ont mis en relief divers aspects de la science, notamment ceux qui touchent le continent africain.

Ainsi, la professeure Jane Catherine Ngila du Kenya pour la région de l’Est s’est apésantie sur la chimie analytique-environnementale en ce qui concerne la gestion des ressources en eau.

Dr Lamia Chaari Fourati, originaire de la Tunisie (Afrique du Nord) a été sélectionnée pour ses travaux sur la conception et la validation de nouveaux protocoles et mécanismes de prestation de la qualité de service sur les technologies des réseaux émergents.

Quant à Celia Abolnik de l’Afrique du Sud, elle a été distinguée pour sa recherche sur les virus respiratoires aviaires, en particulier ceux qui ont une incidence sur la production de poulet et d’autruche en Afrique.

La professeure Rokia Sanogo du Mali, pour l’Afrique de l’Ouest, s’est focalisée sur la pharmacopée traditionnelle, tandis que le Prof. Olu-Owolabi Bamidele du Nigeria a poussé des recherches sur le développement de matériaux alternatifs durables pour le traitement de l’eau.

Ce mardi 24 janvier, dans le cadre du pré-sommet de l’Union africaine sur le genre, en prélude au 28e sommet des chefs d‘État de l’organisation, elles ont toutes reçu le Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine assorti d’une enveloppe de 20.000 dollars pour chaque lauréate.

Une cérémonie qui s’est déroulée en présence de la présidente de la Commission de l’Union africaine, le docteur Nkosazana Dlamini-Zuma qui a dit toute sa fierté à l’endroit de ces dignes ambassadrices africaines de la science.

Lancé en 2008 avec le soutien de l’Union européenne, le prestigieux Prix scientifique Kwamé Nkrumah de l’Union africaine s’est engagé à promouvoir la recherche scientifique notamment au sein de la communauté féminine africaine. L’une des anciennes récipiendaires de ce prix est l’actuelle présidente de la Maurice, la professeure Ameenah Gurib-Fakim, pour ses travaux en phytochimie.

Par Carole KOUASSI,Africanews

LAISSER