Le directeur général de Groupama, coactionnaire d’Orange Bank, a annoncé le calendrier de lancement de l’offre grand public. L’assureur la distribuera dans ses agences au second semestre.

Très attendue, l’offre d’Orange Bank sera lancée à la mi-mai, a déclaré aujourd’hui Thierry Martel, le directeur général de Groupama. Auparavant, une phase de test devrait être lancée entre mi-avril et mi-mai. Orange a pris 65% du capital de Groupama Banque pour créer Orange Bank avec l’ambition d’atteindre plus de deux millions de clients en France. De son côté, Groupama espère doubler le nombre de ses clients bancaires. Ils sont aujourd’hui 500.000. L’assureur mutualiste distribuera l’offre à son tour dans ses agences Gan et Groupama à partir du second semestre.

Pour Orange, ce lancement est stratégique : il participe à une diversification dans les services essentielle à l’heure où « les tuyaux » rapportent de moins en moins. Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, évoque ainsi « une étape majeure dans la mise en oeuvre de l’ambition dans les services financiers sur mobile que nous avons affirmée dans notre plan stratégique Essentiels 2020. »

Une offre bancaire innovante

L’offre de la banque mobile d’Orange devrait être innovante. «Elle comportera quelques innovations», a confirmé Thierry Martel, expliquant qu’une quarantaine de fintechs avaient travaillé à l’élaboration de l’offre. Certaines fonctions bancaires seront certainement automatisées, puisque la banque est dotée du programme d’intelligence artificielle Watson.

Cliquez sur le lien pour obtenir le livre

La banque mobile sera dirigée par André Coisne, l’ancien directeur général de Bforbank, la banque en ligne du Crédit agricole. Orange avait dit, fin février, anticiper que le lancement d’ici l’été de son projet de banque mobile en France lui coûterait 100 millions d’euros en 2017, avec l’objectif d’atteindre l’équilibre d’ici cinq ans.

Une solution dopée à l’IA

En termes d’objectifs, le PDG d’Orange Stéphane Richard avait déjà annoncé la couleur : 400 000 clients au bout d’une année d’exercice, et de 2 millions d’ici à 2024. Le challenge est important alors que ING Direct ou Boursorama n’ont pas encore dépassé de leur côté le million de clients. Rappelons également que depuis début février 2017, les clients des banques peuvent désormais plus facilement changer d’établissement, suite à la loi Macron.

L’offre bancaire sera proposée via une application mobile, sur le Web ou dans une boutique physique. 140 de ces boutiques ont déjà été sélectionnées, sur les 850 que compte le réseau Orange. Par ailleurs, dès le deuxième semestre 2017 le réseau de 3 000 points de vente de Groupama et Gan proposera lui aussi les offres Orange Bank.

Le nom de domaine de la banque sera probablement « orangebank.fr », ce dernier ayant été créé et déposé en septembre 2012 (!) par Orange Brand Services Limited. Enfin, Thierry Martel a livré deux détails très intéressants. Le premier étant que la banque proposera un service de paiement depuis un smartphone, lequel sera compatible avec Apple Pay visiblement. Mais surtout : Orange va travailler avec le système d’intelligence artificielle Watson d’IBM.

« Orange bénéficie d’une combinaison d’atouts essentiels et uniques pour réussir le lancement d’une banque innovante 100% mobile : une marque forte incarnant des valeurs clés comme la sécurité et la fiabilité, un solide réseau de distribution, et surtout la confiance de 27 millions de clients« , commente Stéphane Richard.  

Le contexte

Depuis plusieurs mois, et même plusieurs années, Orange travaille sur une façon de révolutionner la banque en ligne. Plus tôt, l’année dernière, Orange a déjà déployé son serviceCash en France. Ce service est concurrent d’Apple Pay et d’Android Pay, il permet de payer depuis son mobile en associant sa carte bancaire.

Orange Cash

L’année dernière, Orange a mis la main sur Groupama, une assurbanque créée en 2003. Groupama Banque avait déjà séduit 530 000 clients, Orange a mis la main sur 65 % du capital de l’entreprise. Un peu plus tôt dans l’année, Groupama est devenu Orange Bank.

Ce n’est pas la première initiative d’Orange, l’opérateur historique français est déjà présent en Afrique via le service Orange Money. Il s’agit d’un service de transfert d’argent et de paiement mobile, proposé dans la majorité des pays d’Afrique où l’opérateur est présent. En septembre 2016, l’offre Orange Money comptait 20 millions de clients.

Arthur Wess. T.

LAISSER