(InterAfrique)- L‘Assemblée générale des Nations Unies a rendu lundi un vibrant hommage au Secrétaire général sortant Ban Ki-moon, qui doit quitter son poste le 31 décembre 2016, après dix ans à la tête de l’ONU.

Cette cérémonie a eu lieu juste avant la prestation de serment du prochain Secrétaire général de l’Organisation, Antonio Guterres, qui prendra ses fonctions le 1er janvier 2017.

L’Assemblée générale a adopté par acclamation une résolution rendant un « vibrant hommage » à Ban Ki-moon pour « sa contribution exceptionnelle aux travaux de l’Organisation et ses réalisations remarquables en ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie des populations et la préservation de notre planète pour les générations futures, ainsi que la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous en vue d’un monde plus sûr ».

Les Etats membres des Nations Unies ont également exprimé leur « profonde gratitude au Secrétaire général, Ban Ki-moon, pour les réformes qu’il a entreprises et les nombreuses propositions qu’il a formulées afin de permettre à l’Organisation de mieux faire face aux défis majeurs de notre temps dans les domaines de la paix et de la sécurité, du développement durable et des droits de l’homme ».

« Au cours des dix dernières années, le Secrétaire général Ban Ki-moon a dirigé l’ONU en se montrant inébranlable sur les principes, en affichant un professionnalisme dévoué et en travaillant sans relâche pour l’humanité », a déclaré le Président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, lors de cette cérémonie.

M. Thomson a cité en particulier trois accomplissements de Ban Ki-moon : ses efforts inlassables sur la question du changement climatique, qui ont abouti à l’adoption et à l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris ; sa vision et sa détermination à réaliser un monde plus juste, plus prospère et plus sûr grâce à l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ; et son soutien à l’égalité des sexes, notamment avec la création de l’entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, appelée ONU-Femmes.

Les représentants du Burkina Faso (au nom des États d’Afrique), du Laos (au nom des États de la région Asie-Pacifique), de la Lettonie (au nom des États d’Europe de l’Est), du Costa Rica (au nom des États d’Amérique latine et des Caraïbes), de la Suède (au nom des États d’Europe occidentale et des autres États) et des États-Unis (en tant que pays hôte) ont aussi rendu hommage à Ban Ki-moon.

« Je suis profondément touché par vos hommages. Servir en tant que Secrétaire général a été le privilège d’une vie », a déclaré Ban Ki-moon dans un discours. « Pour moi, le pouvoir des Nations Unies n’a jamais été abstrait ou académique. C’est l’histoire de ma vie. Cette profonde appréciation s’est encore renforcée chaque jour pendant mon mandat aux Nations Unies ».

« Depuis dix ans, j’ai eu l’honneur de servir aux côtés de beaucoup de femmes et d’hommes courageux, dévoués et talentueux », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général sortant a souhaité au prochain nouveau Secrétaire général et à tous les États membres, paix, prospérité et réussite.

« Ce fut un honneur de servir notre Organisation des Nations Unies et ‘Nous, les peuples’. Je vous remercie tous pour votre soutien et votre engagement continu envers les nobles objectifs et les principes des Nations Unies », a-t-il conclu.

LAISSER