Une véritable opération marketing pour la marque américaine quii se positionne ainsi comme le premier géant des équipements à penser un tel design, inspiré par la coureuse Sarah Attar, première Saoudienne à participer aux Jeux olympiques de Londres de 2012 avec un voile. Mais également par l’Emiratie Amira Al Haddad qui avait fait de même à Rio 2016.

Dans la forme, le Pro Hijab qui ne verra le jour qu’en 2018, sera fabriqué en polyester, “un tissu léger, respirant et censé garder les athlètes au frais et au sec, en plus de leur faire profiter d’un élastique ajustable”, détaille la marque.

Si le nouveau produit suscite déjà de la satisfaction dans le monde du sport, à l’instar de la patineuse Zahra Lari, égérie du Pro Hijab, d’autres par contre estiment que Nike aurait dû penser plus tôt à l’inclusion des musulmanes dans le sport.

“Le problème que leur hijab résout n’a rien de nouveau : les athlètes musulmanes qui portent le foulard en ont eu besoin pendant des années”, souligne par exemple le site de Quartz (qz.com).

Vintage Floral Lace Long Boat Sleeve Neck Cocktail Balançoire de cérémonie MissMay femmes robe bleu marine Petit

LAISSER