© AFP 2016 Jewel Samad
© AFP 2016 Jewel Samad

Le décret prévoit de « suspendre l’accord entre les gouvernements russe et américain sur le recyclage du plutonium, qui n’est plus indispensable à des fins de défense, ainsi que son utilisation et la coopération dans ce domaine ».

Selon le décret, cette décision est liée à l’apparition « d’une menace à la stabilité stratégique suite aux actes inamicaux des États-Unis à l’encontre de la Russie », ainsi qu’à l’incapacité des États-Unis à respecter les engagements assumés dans le domaine du recyclage du plutonium militaire.

Washington et Moscou se sont engagés en 2000 à éliminer chacun 34 tonnes de plutonium militaire excédentaire issu de la guerre froide en les recyclant sous forme de combustible MOX à usage civil. L’accord bilatéral prévoyait la construction d’une usine de recyclage de plutonium militaire sur le site de Savannah River, à Aiken, en Caroline du Sud.

Se prononçant lors du forum des médias régionaux et locaux Vérité et Equité à Saint-Pétersbourg au printemps, le président russe Vladimir Poutine a rappelé aux autorités américaines qu’elles ne respectaient pas l’accord de 2000 sur le démantèlement de plutonium hautement enrichi. « Cela implique le lancement d’entreprises spécialisées. Nous avons rempli nos engagements, nous avons construit cette usine. Nos partenaires américains ne l’ont pas fait », a indiqué M.Poutine.

LAISSER