(InterAfrique)-Le swahili en passe de devenir une langue nationale au Rwanda. Mercredi, l’Assemblée nationale a adopté un texte visant à faire du swahili la quatrième langue officielle du pays, avec le kinyarwanda, la langue nationale, ainsi que le français et l’anglais.

Le texte proposé par la ministre des Sports et de la Culture, Julienne Iwacu prévoit notamment l’utilisation du swahili dans l’administration, mais également sur certains documents officiels. Il doit toutefois être amendé par le Sénat avant d‘être promulgué par le président de la République. Ce dernier, par un décret, décidera alors si la langue sera intégrée dans le système éducatif rwandais.

Pays membre de la Communauté est-africaine depuis 2007, le Rwanda rejoindra ainsi les trois fondateurs – Kenya, Ouganda et Tanzanie – qui utilisent le swahili comme langue officielle, aux côtés de l’anglais.

Adopter “le swahili comme langue officielle, c’est d’un côté nous acquitter d’une obligation en tant que pays membre, et d’un autre côté une façon d’accroître les bénéfices que le Rwanda peut tirer de l’intégration économique”, a expliqué la ministre Julienne Iwacu aux députés.

Adopter le swahili comme langue officielle, c’est d’un côté nous acquitter d’une obligation en tant que pays membre, et d’un autre côté une façon d’accroître les bénéfices que le Rwanda peut tirer de l’intégration économique.

Depuis la fin du génocide rwandais, le swahili, langue la plus parlée en Afrique subsaharienne, a pris des proportions considérables au Rwanda. En effet, de retour d’exil des pays swahilophones d’Afrique de l’Est où ils avaient été accueillis durant le conflit, des Rwandais sont revenus avec dans leurs bagages, cette langue née des interactions entre les peuples d’Afrique orientale et des personnes venues d’Inde et du golfe Persique.

LAISSER