(InterAfrique)- Moins connue dans le monde francophone, Linda Ikeji est une vraie star au Nigéria. Cette ancienne mannequin est la première à avoir montré que le blogging pouvait rendre riche. Elle fait d’ailleurs désormais partie des plus grandes fortunes et célébrités de son pays, avec des revenus estimés à 1 millions de $ par an. Comment cette jeune femme issue d’une famille modeste en est-elle arrivée là ?

 

D’une enfant de famille modeste à la femme d’affaire millionnaire

Second enfant d’une famille originaire de Nkwerre, Linda a appris dès son plus jeune âge à se responsabiliser, elle a pris conscience du rôle qu’elle avait au sein de sa famille. À 18 ans, elle entame des études d’anglais à l’université de Lagos. Pour arrondir ses fins de mois, elle fait du mannequinat et enchaîne les petits boulots de serveuse mais aussi de rédactrice. Même si cela ne payait pas beaucoup, elle n’a pas baissé les bras et a continué afin de nourrir sa famille. Mais Linda se fit une promesse qu’elle a tenu : « Un jour, je réaliserai quelque chose. Tout l’argent que je gagnerai sera mon argent que j’aurai mérité. Aucun Homme ne m’enlèvera ma dignité, c’est tout ce que j’ai. »

                       

En 2004, elle obtient son diplôme de l’université de Lagos puis débute le blogging comme Hobby avec lindaikeji.blogspot.com. À l’époque, internet n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui et devait donc passer des heures dans des cybercafés. C’est en 2007 qu’elle est devenue une bloggeuse active. Sa spécialité : les potins de people, mais aussi les faits divers et le divertissement, sans d’ailleurs forcément demander l’autorisation aux publications d’origine.

Capture d’écran 2017-03-17 à 12.39.42

Petit à petit, le blog de Linda Ikeji devient une référence et est de plus en plus visité. Elle passe progressivement de centaine de visiteurs par mois au million. En prenant conscience de l’importance que gagnait son blog, elle prit son activité au sérieux et se mit vendre des espace de publicité et des bannières. D’ailleurs, le bandeau en haut du site vaudrait un peu plus de 4000 dollars. Des estimations révèlent que les revenus de son blog peuvent atteindre le million de dollar par an grâce aux annonces publicitaires. 

Capture d’écran 2017-03-17 à 13.01.28

Ainsi, c’est sans capital que Linda Ikeji, partie de rien, a débuté son business et est devenue la bloggeuse la plus influente et la mieux payée du Nigéria. Le secret de son succès, c’est d’abord sa proximité avec les vedettes nigérianes. Cet ex-mannequin fréquente le gratin de Nollywood, de la musique, de la politique et de la finance.

Un projet d’aide aux femmes « I’d rather be self made ; No thanks »

Parallèlement, elle conduit un projet social nommé « I’d rather be self made ; No thanks” (je préfère être une self-made ; non merci) qui suit ce qu’elle s’est toujours promis. A travers ce dernier elle accompagne des jeunes femmes âgées de 16 à 25 ans qui souhaitent développer un business. Plus récemment, elle a crée sont propre réseau social, nommé Linda Ikeji Social qui compte déjà des milliers d’utilisateurs.

Capture d’écran 2017-03-17 à 12.58.36

A l’origine de nombreuses controverses

Les publications de Linda Ikeji ont souvent fait l’objet de polémiques. En 2014, Google exclue son blog. La raison : son non-respect des termes et notamment son plagiat. Mais rien n’arrêta la jeune blogueuse bien déterminée à poursuivre sa carrière.

Par ailleurs, des controverses ont vu le jour concernant ses articles sur des stars comme  Funke Akindele, Richard Mofe Damijo, Djimon Honsou, Wizkid and Tonto Dikeh. Plusieurs de ses publications ont été accusées de diffamatoire. Mais ces scandales sont finalement aussi la clef de son succès.

wizkid

Considérée comme une des personnes les plus influentes du paay, les hommes politiques essaient de se rapprocher de Linda Ikeji pour séduire la jeunesse. Lors de l’élection présidentielle et de celle des gouverneurs en avril 2015, des dizaines de milliards de dollars ont été dépensés pour des influenceurs et Linda a touché sa part du gâteau. L’ex-Président Goodluck Jonathan au pouvoir jusqu’en mai 2015 a tout fait pour se rapprocher d’elle comme de nombreux people et stars de Nollywood. Sa proximité affichée avec les vedettes avait aidé l’ancien chef de l’Etat à être élu une première fois en 2011. Mais quatre ans plus tard, cela n’a pas suffi à lui faire conserver ses fonctions.

Entre fascination et répulsion

Linda Ikeji suscite à la fois un sentiment de fascination et de répulsion. Dans les milieux des hautes personnalités, elle est crainte et détestée. Cela s’explique par ses posts parfois enragés capables de détruire des réputations. Mais la jeune femme reste un modèle pour des millions de Nigérianes rêvant d’accéder à son monde de paillettes. De plus, elle reste un exemple d’émancipation pour de nombreuses jeunes filles dans un pays où de nombreuses femmes ont du mal à acquérir leur indépendance.

Linda-Ikeji (1)

On ne peut que prédire que son marché a un potentiel encore très important et ce d’autant plus qu’elle n’ignore rien du marketing.  A l’heure actuelle, selon les chiffres, 30% des 180 millions de Nigérians bénéficient d’un accès à internet. D’ici à 2050, le pays devrait compter plus de 400 millions d’habitants, dont de nombreux connectés. Le potentiel de progression de blogs tels que celui de Linda Ikeji est donc particulièrement important. Sans oublier que les rumeurs sur les hauts placés et les faits divers ont le vent en poupe.

Par Céline Bernath -Amina Mag

LAISSER